Portrait #3 : JD et La Maison Bleue en musique

ixopcl2

Nom : Julien
Surnom : JD
Activité actuelle : En recherche d’emploi, dans la RSE par exemple (pour adopter JD dans votre entreprise, faîtes nous un petit mail)
Caractéristiques singulières : il est posay
Phrase fétiche : « Oh le man! »

 

Nous sommes le 4 octobre, il est 7h45 est c’est l’occasion idéale pour faire le portrait de celui qui est passé par tous les étages de la Maison et a un total de 6 chambres essayées à son actif : JD !

Comme JD est un musicien aguerri, membre du Prayzen sound system  et de l’asso Adubtion, je voulais faire une interview musicale. L’idée est de lui poser une question et qu’il y réponde en y associant une musique.

C’est parti!

** Qu’as tu pensé de ta première semaine ici ?

JD : En arrivant ici j’ai récupéré une vie et je kiff. Même si il n’y a pas dans ma réponse le « ils sont un peu tarés ces gens ».

[ Ndlr : JD est arrivé par le biais de Nico, dont il est l’un des bons potes. Il était en stage de fin d’étude et habitait à 3/4h de son lieu de travail. En emménageant avec nous, il a pu récupérer un vie hors du métro-boulot-dodo qui aurait pu le rendre fou puisque nous étions nettement plus proche de son boulot. Comme quoi, tous les chemins peuvent mener à la Maison Bleue ]

** La première fois que tu nous a rencontré, qu’est-ce que tu as pensé justement ?

Il réfléchit un peu et me balance ça :

JD : « Cette musique est très construite avec beaucoup de détails, c’est très simple mais compliqué. C’est un peu comme ça dans la Maison : un fourmillement d’idées et de la poésie. »

** Une chanson d’ailleurs pour décrire les habitant-e-s aujourd’hui ?

Et ton ressenti après ces mois passés à la Maison ?

Comment est-ce que tu vois ton implication avant et après être venu à la Maison ?

JD : « Avant, j’étais plus sur le théorique. C’est cool  d’avoir franchi cette étape. Mais comment traduire ça avec une chanson ? – Il regarde dans son téléphone.

C’est par ce qu’il y a le mot « gap » dans le titre. Mais elle est dure à trouver sur Youtube. »

Quel est le projet de la Maison qui t’as le plus touché ?

JD : « Il y a cette aquaponie que je n’ai pas vu concrétisé. Mais ce qui m’a le plus ému c’était en revenant à la Maison Bleue et de voir que la Maison Bleue était vraiment bleue. Je suis rentré un soir sans forcément l’avoir vu et c’est en me levant le matin que j’ai réalisé…

Il mime un peu le maestro.  Ça sonnait très ouverture de musique classique. »

Le-dit bleu du mur =D

Est-ce qu’il y a une chanson qui pourrait te caractériser ?

Il hésite…« C’est pas évident, par exemple j’aurais bien aimé mettre des chansons d’Earth and stone, un groupe que j’aime bien, mais je n’en vois pas qui correspondent.

Sinon, il y a I-lodica. En plus je ne pourrais plus vous faire chier avec mon Melodica maintenant ^^  »

Qu’est-ce qui t’a le plus plu ici ?

La Vibe. C’est comme pour le sound system. C’est l’ambiance, le fait qu’on se sente bien, qu’il y est souvent du monde. Quand je faisais mon stage, je rentrais tard et il n’y avait personne. Ici, il y avait souvent du monde, des choses qui se passaient. Du coup la chanson qui colle c’est « Aba Ariginal Aba Ariginals Extended », c’est instrumental, c’est l’ambiance. »

Et finalement, qu’est-ce que tu nous conseillerais pour la suite ?

JD : « J’ai encore envie de mettre « Love the life you live » ou « Love and Only Love » mais je pense que je vais choisir « Yehoud I, Leave Babylon » puisqu’il y a le projet de la Casa* maintenant.

***

Bonus tracks : l’interview s’est faite avec de grandes tasses de café à la main, avec le soleil qui pointait son nez et pleins d’amour. Et JD est un grand fan de café, du coup il fallait qu’on en parle.

Le café ça te fais ressentir quoi ? 

JD : « Quand je me lève le matin, c’est le pire moment car tout peut être pire à cet instant. Quand je vois le café, que je sens qu’il en reste j’ai ça dans la tête :

 #LesBonheursSimples

Et les confitures d’Edouard, c’est la symphonie du nouveau monde

« 

Article écrit par Jay

* La Casa est un projet en cours de réflexion dont on vous parlera prochainement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *